Paroles Les ricochets - Benabar (lyrics)

Paroles Les ricochets


   

on allait en forêt au lac faire des ricochets
tu trouvais super qu'elles coulent pas les pierres
oui mais voila un peu plus tard, un peu plus tot
tous les cailloux finissent au fond de l'eau.
Même les supers gallets,
bien ronds, bien plats, les faits exprès
aucun n'arrivent à rejoindre l'autre rive.

certains sont vantés d' l'avoir lancé d' l'autre coté
mais ils avaient trichés le lac était gelé.
alors toi, qui n'avait qu'un pavé,
il a fait quelques rebonds, et t'as coulé.
Pour pas qu'elle coule ta pierre
l'aurait fallu lui mettre une bouée
ou que j't'apprenne a lancé
mais j' m'occupais trop de mon gallet.

Deja enfant, ton cartable, quand tu l'oubliais pas, cachais mal le dossard
les tennis le samedi et les vacances au ski, assidu disaient les proffeseurs
t'avait tout pour réussir.
j'y suis pour rien, j'étais pas là, j'ai un alibi et même des temoins
y a qu'une victime, pas de coupable, sauf la poutre du grenier
et le reste, tout le reste
et ceux qui restent...

maintenant je sais que les fantômes existent
et ils sont pas méchants ils sont justes un peu tristes
ils veillent sur ceux qui les aimaient
eh ben les fantômes ils sont pas rancuniers

le lac de la forêt maintenant est comblé d'ordure
y a comme une titine mais c'est le capot d'une voiture
plus d' ricochets, plus de gosses
seulement des souvenirs et l' tétanos

maintenant je sais que les fantômes existent
contre l'amnésie ils résistent
ils veillent sur ceux qui les aimaient
surtout la nuit
pour qu'on repose en paix.
Fan des paroles de Les ricochets de Benabar ? Faites le savoir !



Paroles2Chansons est affilié de la Chambre Syndicale Des l'Edition Musicale (CSDEM) et dispose des droits nécessaires pour la publication des paroles Les ricochets